Sécuriser sa maison sans investir dans une alarme est-ce possible ?

Le taux de cambriolage de maisons a connu une hausse de 1,15 % en 2019. Face à une telle situation, nombreux sont ceux qui optent à s’équiper d’un système de protection. Il existe plusieurs moyens de sécuriser une maison, l’alarme est la plus connue d’entre tous. Mais est-il possible sécurisé sa maison sans investir dans une alarme ? Pour que l’alarme soit déclenchée, il faut que les malfrats commettent déjà l’effraction ou en train de le faire. Cependant, personne ne veut s’exposer à un tel risque. Voici quelques solutions pour prévenir des cambriolages.

Renforcer les accès

Environ 86 % des cambrioleurs forcent la porte ou la fenêtre de la maison pour perpétrer leurs actes. Par conséquent, il est important de renforcer ces accès pour éviter de leur livrer sur un plateau ses biens. En effet, sécuriser une porte implique de prendre en considération au moins trois de ses éléments principaux : la paumelle, la serrure et le bâti de la porte. Pourtant, pour aller au-delà de cela, le blindage de porte est une meilleure alternative. Quant aux fenêtres, nombreux d’entre nous se soucie plus de l’esthétique et l’étanchéité en oubliant la sécurité. De plus, la plupart de fenêtres sont dotées des gâches coulissantes facilitant notamment l’effraction. Afin de mieux protéger la maison, installez des verrous avec poignée bloquante sur les fenêtres, choisissez les vitrages sécurisés, posez une grille de protection.

Le système de sécurité intelligent : vous y avez pensé ?

Actuellement, ce genre de système de protection gagne de plus en plus de place sur les marchés. Particulièrement le détecteur de présence et de mouvement, un appareil très efficace pour réagir en temps réel. En effet, le détecteur de présence actif permet de dissuader le cambrioleur avec l’éclairage, la sirène ou l’arrosage automatique. À l’inverse, le détecteur de présence passif est silencieux, mais envoie un signal soit au propriétaire, soit à la police, soit une société de sécurité privée. De plus, la domotique est aussi une possibilité performante pour sécuriser une maison sans alarme. Ce dispositif donne accès à touts les appareils connectés à Internet dans la maison et de les commander à distance. Cette méthode vise à décourager l’intrus dans sa démarche en simulant une présence.

Prévenir les cas d’absence

On pense souvent que les cambrioleurs n’agissent pas que la nuit ou pendant les vacances, or, il suffit de quelques minutes pour qu’une effraction soit faite. D’après la police, c’est en début d’après-midi et le dimanche matin que les voleurs sont les plus actifs. D’ailleurs, une effraction est souvent un acte prémédité, les intrus passent une ou des périodes de repérage avant d’intervenir pour s’assurer que personne ne soit là. D’où l’importance de prévenir son absence prolongée. Il est conseillé de demander à un membre de la famille, ami, ou voisin de passer de temps à autre chez soi. C’est un meilleur moyen pour effacer les traces d’absence comme le courriel éparpillé devant le logement, etc. Et enfin, ne publiez pas vos vacances sur les réseaux sociaux pour éviter qu’une personne mal intentionnée apprenne votre départ. Il est tout à fait possible de sécuriser une maison sans alarme. Il suffit juste d’avoir de bonnes habitudes et d’apporter quelques modifications à la maison et son entourage.

La télésurveillance d’un domicile : combien ça coûte ?
Le blindage de porte : une solution efficace pour la sécurité de votre logement